Présentation du conservatoire

Les réseaux électriques et les télécommunications, une histoire et un destin communs ?

« Un grand réseau de distribution peut être comparé à un système composé de deux réseaux, l’un transmettant l’intelligence, l’autre transmettant la puissance [...] On ne pourra pas exploiter d’une façon satisfaisante le réseau de puissance, si l’on ne peut d’abord exploiter le réseau de l’intelligence »

C.E. Bennett, rapport CIGRE, 1923 [1]

Le Conservatoire des télécommunications du système électrique a pour vocation de retracer près d’un siècle de la vie des systèmes de transmission, en tant que véritable système nerveux des réseaux de transport et de distribution d’énergie.

Pour cela, il donne des réponses à plusieurs séries de questions :

  • A quoi servent les télécommunications dans un grand réseau électrique ?
  • Quelles sont les spécificités de ces télécommunications, comparées aux réseaux publics ou privés utilisés dans d’autres secteurs ?
  • Quelles ont été les évolutions technologiques et leur impact sur l’organisation du système électrique ?
  • Quelles ont été les grandes étapes de cette vie commune des réseaux de puissance et d’énergie ?
  • Peut-on en tirer des leçons pour l’avenir ?

L’objectif du Conservatoire est d’expliquer a posteriori les choix ou solutions qui ont pu être adoptées dans le passé, et ainsi d’éclairer l’avenir en mettant en exergue quelques enjeux pérennes, ou, le cas échéant, en identifiant les problématiques éphémères qui ont pu jadis imposer leurs contraintes, mais qui ne se posent plus dans les mêmes termes aujourd’hui.

L’exploitation du réseau électrique nécessite un système de télécommunications qui réponde à des exigences précises en termes de rapidité, de fiabilité et de robustesse, notamment en cas de défaillance ou de saturation des moyens publics de télécommunications comme lors des catastrophes naturelles ou de grandes perturbations conduisant à des incidents électriques profonds (blackout). A ce titre le système de télécommunications est un maillon indispensable à la sûreté de fonctionnement du système électrique et à la qualité de la fourniture d’énergie électrique aux clients du réseau.

L’histoire des « infrastructures » permet de comprendre les spécificités de l’usage des télécommunications en environnement électrique perturbé et comment les électriciens ont su mettre à profit les progrès technologiques des télécommunications pour l’automatisation de la conduite du Réseau Electrique, partant des liaisons point à point pour la voix, jusqu’aux réseaux actuels voix / données / automates mixant tous les supports de transmission disponibles : cuivre, fibre optique, radio, courants porteurs en ligne, faisceaux hertziens, satellite, …

Elle éclaire aussi les stratégies industrielles des électriciens dans ce domaine : faut-il faire appel aux opérateurs de télécommunications ou bien construire et exploiter ses propres réseaux de télécommunications adossés aux ouvrages électriques lignes et postes ? La réponse à cette question, qui engage le gestionnaire de réseau électrique pour des décennies, a varié au cours du temps, au gré des (dé) réglementations et des évolutions technologiques des deux industries. Cette question va se poser, avec encore plus d’acuité, pour le déploiement des nouvelles technologies de réseau globalement désignées par le terme de « Smart Grids », terme qui fait écho au « réseau de l’intelligence » utilisé, certes dans une acception plus restrictive, par CE Bennett, il y a près de 100 ans !

Comment naviguer au sein du Conservatoire ?

Pour une approche historique séquentielle, plusieurs périodes sont présentées, depuis 1946 à nos jours. On verra ainsi apparaitre la notion de palier technique, qui a le plus souvent présidée aux développements des systèmes de télécommunications des réseaux électriques.

Pour une approche plus fonctionnelle, après un éventuel détour par le glossaire, on pourra découvrir le contenu du site par thème.

Téléconduite : il s’agit de l’ensemble des dispositifs qui permettent les échanges d’informations nécessaires à l’acquisition des données représentatives de l’état du réseau électrique, ainsi qu’à la commande des organes ou automates de ce réseau. On trouvera sous l’onglet « téléconduite » différents rubriques qui apporteront au lecteur des informations sur les différents paliers techniques qui se sont succédés depuis l’apparition des « informations codées » des années 60 au palier ARTERE actuellement en cours de remplacement.

Réseaux de téléphonie et de radiotéléphonie : l’exploitation du réseau électrique fait largement appel à des moyens téléphoniques, mis à disposition des exploitants sous différentes formes, dont la radio, et qui sont développées sous l’onglet « téléphonie ».

Téléprotections : il s’agit des télécommunications utilisées pour la protection des ouvrages électriques dans le but d’éliminer les défauts d’isolement ou des courts-circuits dans des délais très courts (quelques dizaines de millisecondes) à l’aide d’automates exigeant des performances de transmission très spécifiques au Transport de l’électricité, et dont on découvrira les différents aspect sous l’onglet « téléprotections ».

Supports et réseaux de transmission : l’ensemble des fonctionnalités évoquées ci-dessus font appel à des supports de transmission, généralement organisés en réseaux. On trouvera sous l’onglet « transmission » une description des diverses technologies utilisées pour la transmission des différents signaux, analogiques ou numériques, ainsi que la façon dont ces transmissions de données sont organisées pour former des réseaux (par exemple le réseau de sécurité, etc…).

Toutes ces évolutions, ces enjeux, ces recherches, ces solutions technologiques sont exposés dans le livre « Les télécommunications au cœur du système électrique français 1946-2000 » [2] dont de larges extraits sont accessibles dans notre site.

Rte apporte son soutien à la poursuite et au renouvellement de cette démarche à travers ce Conservatoire « numérique » Télécommunications et Réseau Electrique, permettant non seulement de tracer cette histoire, de conserver ce patrimoine intellectuel, mais aussi de transmettre aux plus jeunes au sein de l’entreprise, cette culture qui lie ainsi, au cœur de métiers passionnants, ces dimensions formidables d’un réseau d’intelligence pour un réseau électrique sûr et économique.

Les telecommunications dans les reseaux EdF et GdF par Maurice PAIMBOEUF
Titre : Les telecommunications dans les reseaux EdF et GdF par Maurice PAIMBOEUF
Légende : ce document daté de mars 1969, rédigé par M.Paimboeuf, Chef du Service Télécommunications d'EDF, expose les raisons vues à l'époque, du besoin de télécommunications sûres pour la conduite et l'exploitation du réseau électrique. Il fait ensuite un panorama exhaustif des solutions techniques mises en œuvre par EDF à cette époque.
Nom du fichier : les-telecommunications-dans-les-reseaux-EdF-et-GdF-par-Maurice-PAIMBOEUF.pdf
Taille : 3 Mo

 

[1] voir page 3 dans : « Les télécommunications au cœur du système électrique français 1946-2000 »

[2] chez Lavoisier, 2007, par A.Giandou, C.Leclère, J.Lecouturier, JM.Spetebroodt, H.Thibert, A.Vilatte.