Le Poste de Commande Hydraulique ( PCH ) de Lyon

Dès 1960, les unités régionales (GRPH) du Service de la Production Hydraulique, avec les services des Télécommunications des unités régionales du Transport, mettent en oeuvre la coordination de plusieurs centrales depuis un poste de commande situé dans la centrale importante de la vallée ou depuis un dispatching. Dans les dispatchings, des tableaux centralisés sont mis en place :

  • télécommande de la station de transfert d’énergie par pompage du lac blanc et du lac noir depuis le dispatching de Nancy,
  • télécommande des centrales d’Orlu, l’Hospitalet, Mérens et Portillon depuis le dispatching de Toulouse,
  • télécommande des centrales de La Bathie, La Coche et Randens depuis le dispatching de Lyon

Au cours de la période 1975 à 1985 de développement de l’automatisation de la conduite du Système Electrique dans le cadre du SDART, le Service des Mouvements d’Energie souhaite développer la commande depuis ses centres de conduite des groupes des centrales de lac et des stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) afin de renforcer l’optimisation de la gestion de l’eau, et la réactivité des variations de production.

Il s’agit de :

– la STEP de Revin depuis le dispatching de Nancy,

– des 14 centrales de lac et des STEP des Alpes du nord depuis le Poste de Commande Hydraulique (PCH) de Lyon installé dans le Dispatching de Lyon.

Les équipements mis en œuvre sont identiques à ceux utilisés sur le réseau de transport : un calculateur Mitra 15 au PCH, doublé pour assurer la continuité de service, et des équipements de téléconduite ETC 50 pour les liaisons entre le PCH et les centrales hydrauliques.

Vers le PCH convergent ou transitent, les informations issues ou destinées

– aux centrales hydrauliques :

  • Mesures de niveau de la retenue
  • Alarme centrale,
  • Seuils de fréquence.

– aux groupes hydrauliques :

  • Mesure de puissance active
  • Mesure de puissance réactive,
  • Mesure de tension
  • Indisponibilité du groupe,
  • Groupe en commande locale,
  • Commande de démarrage en turbine,
  • Commande de démarrage en pompe,
  • Commande d’arrêt,
  • Commande de marche synchrone,
  • Consigne de puissance active,
  • Consigne de tension,
  • Niveau de réglage fréquence-puissance,
  • Commande de retour à 50 Hz

Les niveaux de réglage fréquence-puissance et de réglage secondaire de tension, automatisés, sont reçus du CACQ . Les commandes et les consignes sont transmises directement par le personnel du dispatching régional au dispatcheur du PCH pour manœuvrer.

structure du PCH de Lyon

Parallèlement à la mise en œuvre des postes de commande hydraulique par le Service des télécommunications pour les centrales de lac, le Service de la Production Hydraulique développe, avec des matériels différents, des Postes Hydrauliques de Vallée (PHV) pour les centrales d’éclusée et les centrales au fil de l’eau.

Avec la création de RTE et la séparation de celui-ci des autres activités d’EDF, c’est à dire à partir de l’An 2000, les PCH et PHV sont regroupés par EDF dans des Centres de Conduite Hydraulique à Toulouse, Lyon, Sainte Tulle et Kembs.

La conduite d’une usine hydraulique depuis un dispatching, à partir d’un calculateur MITRA15, est présentée dans cette vidéo : Depuis le pupitre de commande, choix du groupe, de sa puissance, contrôle de l’exécution.