Téléimprimeur SAGEM TX35

Le téléimprimeur TX 35

Description
Le téléimprimeur ressemble à une grosse machine à écrire avec un clavier, une imprimante, un écran de visualisation, un petit clavier à droite et à gauche du clavier dactylographique ainsi qu’une unité de disque souple. ( Anglais : floppy disk).

Cet appareil permet la transmission de messages écrits entre deux téléimprimeurs mis en communication par un circuit de transmission, établi par un réseau commuté (réseau Telex des PTT ou réseau privé). Le code de transmission est le code CCITT N°2.
L’écran de visualisation et la mémoire électronique centrale permettent un traitement de texte simple qui facilite la préparation des messages et leur envoi.

Caractéristiques techniques
Le TX 35 est équipé d’un micro processeur, d’une mémoire centrale, d’un disque souple (100 000 caractères) , d’une imprimante à aiguilles et d’un écran qui visualise 20 lignes de texte plus 2 lignes de service. Les petits claviers à droite et à gauche du clavier dactylographique servent respectivement à la gestion de l’écran et à la gestion de l’appareil.
Le téléimprimeur utilise le code CCITT N°2 , code à 5 bits qui permet d’envoyer au correspondant 57 signes significatifs (lettres majuscules de l’alphabet, chiffres, ponctuation, espace, interlignes) sur des lignes de 69 caractères. Le terminal utilise des caractères de service (appels, établissement des communications). La rapidité de modulation est de 50 bauds ce qui au final se traduit par un débit maximal de 6,66 caractères par seconde
L’imprimante imprime en noir les messages émis et reçus sur un rouleau de papier de largeur 210 ou 216 mm ; trois types d’écriture permettent de différentier les utilisations : écriture inclinée vers la gauche pour un message préparé localement, inclinée vers la droite pour les messages émis, et droite pour les messages reçus. La réception et l’impression d’un message sont indépendantes de la préparation d’un message au clavier et à l’écran.
Les messages sont préparés à l’aide de l’écran en mémoire centrale. A la fin de la préparation ils sont stockés sur le disque et disparaissent de la mémoire si les données d’acheminement ne sont pas complétées. Si elles le sont les messages restent en mémoire jusqu’à la prise en charge par l’automate d’acheminement. Les messages émis sont effacés de la mémoire. Les messages reçus sont systématiquement archivés sur le disque.

Chaque téléimprimeur a un indicatif qui l’identifie. L’émission d’indicatif est déclenchée par le réseau du côté du demandeur et du demandé lors du début de toute communication et une confirmation de l’indicatif du demandé peut être déclenchée en fin de transmission par le demandeur ; on dispose ainsi sur les messages imprimés côté demandeur et côté demandé de la confirmation de l’identité des correspondants. Une information d’horodatage est transmise par le réseau à la fois vers le demandeur et le demandé. L’authenticité de la transmission est ainsi garantie.
Le TX 35 est mis sur le marché par Sagem à la fin des années 1980

Utilisation
Cet appareil a été utilisé dans un réseau télégraphique privé, dit de commandement, mis en service à EDF en 1968 et desservant les grands services. EDF a abandonné son réseau télégraphique privé à EDF en 1996 alors qu’il était dépassé par les télécopieurs et les nouvelles messageries informatiques interpersonnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *