L’imagerie typique des SCADA électriques

L’image de poste (photo SRC)

 C’est l’image la plus classique. Elle représente pour un niveau de tension donné d’un site géographique donné :

  •  les jeux de barres, ainsi que les sectionnements de barres, les couplages et liaisons barres omnibus
  • les départs de type ligne, production hydraulique, production thermique, transformations.

Pour des raisons d’encombrement la représentation réelle triphasée a été simplifiée en une représentation unifilaire dont les principes ont été conservés depuis la première génération de dispatching jusqu’à l’actuelle.

Pour des raisons de clarté et d’efficacité dans la prise en compte des schémas électrique par les dispatchers, seules les principales téléinformations sont représentées (mesures en actif/réactif, tensions, organes de coupure et surcharges). Malgré les progrès technologiques des calculateurs et des écrans, le compromis entre le nombre d’informations présentes (et donc la diminution des appels d’images complémentaires), leurs lisibilité (taille des caractères), et leur prise en compte par les dispatchers, notamment dans les moments de stress (incident) a toujours été une contrainte qui a dû être prise en compte prioritairement à des innovations plus décoiffantes.

Les informations affichées peuvent être enrichies ou substituées par d’autres valeurs (ex : remplacement des valeurs temps réelles par les valeurs des seuils de surveillance, remplacement des valeurs temps réel par des valeurs du passé).
L’image poste est l’image préférentielle utilisée pour les actions opérateur (télécommande, masquages, définition de la surveillance).
L’image de zone est, en complément avec le tableau synoptique mural, celle qui permet d’avoir une vision élargie nécessaire à la surveillance globale du système électrique.
Alors que dans les tout premier systèmes (C90 40) l’accès aux postes se faisait principalement depuis une platine à bouton, de nombreuses améliorations ont été apportées à la logique de navigation entre images. Ces évolutions ont été effectuées pour permettre au dispatcher de passer aisément d’une image de zone à une image de poste (et réciproquement), d’atteindre l’image d’un poste extrémité d’un départ ligne ou transformateur, d’accéder à une image de poste depuis une alarme ou d’accéder directement à un poste à partir de listes déroulantes.
Depuis l’époque SIRC la génération de ces images est automatique. A noter que ce n’était pas toujours le cas chez les fournisseurs de SCADA.

L’image de cellule (photo SRC)

L’image de cellule représente un départ ligne, transformateur, centrale ou un couplage. Elle dispose d’une zone graphique et d’une zone alphanumérique, cette dernière permettant  de faire figurer l’état de toutes les télésignalisations qui la concernent. Ce type d’image est apparu dans le SRC pour faire face à l’augmentation importante du nombre de signalisations de surveillance rapatriées pour répondre au besoin de la télécommande et de la synthèse d’alarme :

  • Signalisations de défaut entrant dans les contrôles avant et pendant la télécommande,
  • Signalisations de défaut et d’automate pour l’élaboration des diagnostics de la synthèse d’alarme.

 L’image de cellule est essentiellement utilisée pour la télécommande et la surveillance des installations. La génération de ces images est automatique, ce qui est heureux vu leur nombre.

Image de zone (photo SNC)

Ce type d’image est apparu avec la 2° génération de système de dispatchings (SIRC/SYSDIC) Elle représente une portion du réseau pouvant comporter jusqu’à une vingtaine de postes. La représentation des postes est nodale : un rond représente l’ensemble des départs du poste électriquement reliés entre eux. Ainsi sur l’image, le poste de Distré 400 KV comporte un seul nœud alors que celui de Verger-Tabarderie 400 KV en comporte 2 (le couplage étant ouvert). Par ailleurs l’aspect des lignes dépend de leur état électrique :

  • En service (connecté aux deux extrémités) : rouge plein
  • Sous tension à vide (connecté à une seule extrémité) : pointillé blanc
  • Hors tension ( non connecté au réseau électrique) : tireté blanc

L’image de zone vient compléter la vision offerte par le synoptique  en offrant des possibilités de substitution et d’enrichissement.
L’image n’est pas générée automatiquement. Noter que tous les fournisseurs de SCADA ne proposaient  pas ce type d’image au début des années 2000.

Image de vallée (image SRC)

Elle présente sous forme symbolique les différents équipements hydroélectriques d’une vallée ou portion de vallée, voire d’un ensemble de vallées reliées entre elles.
On va donc y trouver les retenues, les centrales et les grandeurs s’y rattachant : côte ou volume des retenues, production des centrales, débits des cours d’eau. Ces images ont perdu une partie  de leur intérêt depuis la reprise de la gestion de la production hydraulique régionale par le(s) producteur(s).

L’écran d’alarme (image SRC)

La tradition à EDF est d’avoir un écran dédié à l’affichage des alarmes. Cet écran est divisé en deux zones de tailles inégales permettant d’afficher deux listes d’alarmes parmi 3 niveaux de gravité, de telle façon que la liste des alarmes les plus graves soit toujours affichée.
La couleur distingue les débuts des fins d’alarme.
Dans l’exemple ci-dessous, les alarmes de gravité 1 (les plus graves) sont affichées en zone basse et les alarmes de gravité 2 en zone haute.
Cet écran offre de multiples possibilités d’actions :

  • acquittement/effacement  individuel ou multiple d’alarmes,
  • pagination,
  • permutation des zones
  • affichage par thèmes.

Autres images…

 Cette liste d’images n’est pas exhaustive. On va également retrouver dans tout SCADA qui se respecte la possibilité d’afficher l’évolution de grandeurs sous forme de courbes et de tableaux, des affichages sous forme de listes (listes chronologiques, listes d’états) et enfin des images quelconques renseignées par des valeurs temps réels ou fixes (cf. exemple ci-dessous qui permet de récapituler les valeurs de consigne de tension des transformateurs d’une zone parisienne)

Ce contenu a été publié dans Divers par PA. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *