Les installations terminales dans les postes et usines

Dans les postes importants l’homme de quart dispose d’un pupitre lui permettant de transférer par manœuvre de clefs, des communications du RTS et des PTT, au personnel du site. Ce pupitre est appelé semi-autocommutateur parce que la communication transférée par le tableautiste se libère automatiquement au raccroché.
Sont raccordés sur ce pupitre un ou deux numéros RTS, une ligne PTT et des lignes intérieures de desserte des locaux et bureaux. Naturellement, conformément aux obligations des PTT, la séparation physique du matériel des deux réseaux est appliquée et la mise en relation d’une ligne PTT et d’une ligne RTS est impossible.

Ces semi-autocommutateurs disparaîtront progressivement avec la suppression des services de quart et seront alors remplacés par des autocommutateurs privés du marché dans lesquels la séparation des réseaux a été réalisée.

Par ailleurs, le chef de poste ou d’usine dispose généralement dans son bureau d’un numéro RTS particulier raccordé sur un poste simple et la salle télécommunication dispose d’un numéro, se terminant en principe par zéro et destiné aux essais.

Pour revenir à l’article de départ utilisez la flèche retour arrière de votre navigateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *