La liaison Poste de Commande – Poste Asservi (PC-PA ) dans le palier SDART

La télécommande des postes électriques depuis les Pupitres de Commande Groupée (PCG) a nécessité le développement de nouveaux équipements assurant la liaison de téléconduite entre un PC (Poste de Commande) et un PA (poste asservi) pour chaque site.

Caractéristiques techniques générales

Les matériels développés pour ce palier conservent les principes qui ont prévalu par le passé en matière de télécommande, tout particulièrement pour les mécanismes qui se rapportent à la sécurité de transmission des ordres de télécommande et pour l’interface avec l’exploitant. Ainsi, l’ergonomie du tableau synoptique du PCG reste identique à celle précédemment promue tant pour le traitement de la fonction télécommande que pour celui des signalisations. Les caractéristiques fonctionnelles et techniques du futur équipement sont décrites par un cahier des charges, version N°2 TCD_A/02. Les innovations résident, entre autres, dans une harmonisation du traitement des informations sur synoptique, la restitution des événements datés en chronologie absolue ou relative[1]. Sur le plan de la transmission proprement dit, la surveillance de la qualité dans les deux sens du circuit de transmission utilisé marque un réel progrès ; les voies sont doublées La protection des messages à l’aide de code de redondance apporte également une sécurité complémentaire. Pour les télémesures, l’équipement est en capacité d’acquérir cycliquement au rythme de 10 secondes des signaux issus de capteurs analogiques, numériques ou impulsionnels.

Spécificités des matériels retenus

Deux constructeurs sont retenus :, la Compagnie Européenne de Télétransmission (CETT) avec son système ETC50 et Jeumont Schneider (JS) avec le TLC11M[2].

Que ce soit l’un ou l’autre des constructeurs, ces équipements sont bâtis autour de microprocesseurs contenant le programme qui commande des cartes périphériques spécialisées dans l’acquisition des télémesures et des télésignalisations (TM, TS) ou la restitution de télécommandes et de valeurs de consignes (TC, TVC). Le programme assure également la gestion des procédures de transmission entre poste de commande et poste asservi.

Configurations d’un PC et d’un PA TLC 11

Les possibilités standard de chaque équipement

La mise en œuvre nécessite une préparation du travail en amont du terrain, par exemple pour l’ETC 50, il faut décrire la liste des informations à transmettre et à traiter à l’aide de codes à graver dans des modules de mémoire morte. Cette opération s’effectue en laboratoire à l’aide d’un appareil spécial dont le coût et le maniement n’autorisent pas une large diffusion. Pour le TLC11, la programmation est un peu différente et apparemment plus simple et plus commode puisqu’il s’agit pour personnaliser la liaison de strapper à l’aide d’un fer à souder une mémoire à diodes.


[1] On parle de chronologie relative lorsque le calculateur EDT associé au PCG date l’événement à son arrivée au PCG. On dira que la chronologie est absolue lorsque ce même EDT reconstitue au PCG par un mécanisme approprié l’heure d’apparition de l’événement enregistrée au PA à partir d’un module horaire associé à cet événement et dont les caractéristiques sont transmises avec celui-ci.

[2] Ces matériels sont présentés en fonctionnement à ESTEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *