Les téléalarmes

Au début des années 1960 le Service du Transport lance la création des groupements de postes, avec suppression du personnel de gardiennage dans les petits postes qui sont alors exploités depuis le site d’un poste principal par télécommande ou téléalarme (site du PCG, Pupitre de Commandes Groupées ).

Les dispositifs de téléalarmes font l’objet de spécifications en 1961 de façon concertée avec le Service de la Distribution, puis de marchés nationaux. Ces téléalarmes sont conçues pour délivrer quatre alarmes :

  • Défaut poste 1
  • Défaut poste 2
  • Alerte danger
  • Défaut circuit

Ces alarmes peuvent être acquittées par l’agent ayant pris connaissance de l’information.

Trois modèles ont été définis et deux utilisés couramment :

  • Téléalarme à courant continu, peu utilisée, car son circuit non translatable risque d’être coupé par la rupture des fusibles à l’entrée PTT du poste en cas de défaut HT,
  • Téléalarme à courant alternatif 50Hz,
  • Téléalarme à appel téléphonique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *