Modem SEMATRANS

Face avant du modem

Description :
Le modem Sematrans 2424 fabriqué en 1984 par TRT (Télécommunications Radioélectriques et Téléphoniques) se présente sous forme d’un coffret qui peut, le cas échéant, être mis en place dans une baie « 19 pouces ». Il permet la transmission de données synchrones en mode duplex intégral à 2400 bits/s ou à 1200 bits/s en position de repli. Il utilise des lignes louées à 2 ou 4 fils de qualité normale ou le RTCP (Réseau Téléphonique Public Commuté).RTPC. Le modem fonctionne normalement en mode de transmission synchrone, mais est aussi équipé d’une carte d’interface asynchrone/ synchrone permettant le raccordement d’équipements asynchrones.

La face avant du modem affiche la supervision de l’état d’un certain nombre de signaux importants de la jonction V24 (référence CCITT – Comité Consultatif International Téléphonique et Télégraphique) entre le modem et l’équipement de traitement de données qui lui est connecté : émission et réception de données, détection de porteuse, demande pour émettre, prêt à émettre, connexion du poste de données… Une visualisation d’alarme est également affichée ; elle signale la réinitialisation de la liaison de données suite à un défaut de transmission.
Dans la partie droite de la face avant, cinq commutateurs à 3 positions permettent de configurer les nombreux cas d’exploitation possibles :
– Choix du débit binaire manuel ou automatique,
– Choix manuel de la connexion du modem à une ligne louée ou au RTCP,
– Possibilité de secours automatique sur RTCP en cas de problème du fonctionnement sur ligne louée,
Enfin 2 commutateurs permettent des tests de qualité de liaison grâce à un générateur de test et à la possibilité de bouclage local de ligne ou de jonction, et à la télécommande de bouclage jonction distant.

Utilisation :
Les réseaux informatiques qui se développaient fortement à l’époque utilisaient comme supports de transmission les circuits téléphoniques spécialisés loués aux PTT, le plus souvent à 4 fils. L’apparition de modems pouvant fonctionner en duplex à 2400 bits/s en utilisant des liaisons à 2 fils ou le RTCP a ouvert des possibilités intéressantes du point de vue des économies d’utilisation et des possibilités de secours de liaisons filaires par le RTCP.

Caractéristiques techniques :
La modulation est une modulation différentielle de phase à 4 états d’une fréquence porteuse à 1800 Hz conforme à l’avis V26 A du CCITT. Les bits présentés à l’entrée du modem, regroupés par 2 (dibits), correspondent à des sauts de phase : 00 = 0°, 11 = 90°, 01= 180°, 10 = 270°.  La rapidité de modulation est de 1200 bauds à 2400 bits/s comme à 1200 bits/s.

Au début des années 1980 la transmission de grands volumes de données dans les deux sens ou avec des protocoles d’échanges duplex nécessite l’utilisation de liaisons à 4 fils louées. Or ces liaisons sont coûteuses et l’utilisation de liaisons à 2 fils ou du RTCP est beaucoup plus avantageuse, ce que permet ce type de modem. Cependant, une difficulté est inhérente à l’utilisation de liaisons à 2 fils ou encore davantage du RTCP : modulateur et démodulateur sont tous deux raccordés à la même ligne et les signaux émis par le modulateur du modem provoquent un phénomène d’échos électriques reçus à un niveau bien supérieur à celui du signal utile présenté au démodulateur.

La particularité remarquable du 2424 est qu’il est le premier modem du marché équipé d’une carte d’annulation d’écho. Le signal réel à l’entrée du récepteur englobe le signal utile et les signaux d’échos. Le principe général (voir la figure « annulation d’écho ») consiste à générer à partir du signal numérique émis un écho simulé le plus proche possible des signaux d’échos à l’aide d’un filtre numérique. L’écho simulé est soustrait au signal réel reçu pour ne laisser subsister à l’entrée du récepteur que le signal utile. Un algorithme d’asservissement joue sur les caractéristiques du filtre pour minimiser le résidu d’écho après soustraction de l’écho simulé.

Téléimprimeur SAGEM SPE 5

Description :
Le téléimprimeur ressemble à une grosse machine à écrire avec un clavier et un dispositif d’’impression. Il comporte aussi une perforatrice de ruban papier (sortie du ruban sur le flanc gauche de l’’appareil) et un lecteur de ce même ruban perforé à droite du clavier. L’’ordonnancement des touches est de type AZERTY.

Cet appareil permet la transmission de messages écrits entre deux téléimprimeurs mis en communication par un circuit de transmission établi par un réseau commuté (réseau Telex des PTT ou réseau privé). L’’impression est faite sur un rouleau de papier de largeur 154 mm porté par un chariot ; elle est bicolore, rouge pour les messages émis et noire pour les messages reçus.

Dispositif d'impression

Bien que comportant des modules électroniques (codage, décodage……), la partie mécanique reste importante : clavier, impression par marteau, chariot, moteur, émetteur d’’indicatif, lecteur et perforateur de ruban. Le constructeur SAGEM présente en 1967 son appareil comme « le premier au monde fabriqué en série et utilisant des transistors et des circuits imprimés »

Le téléimprimeur émet et reçoit les caractères par un circuit télégraphique à deux fils appelés « tron » et « ron » (émission et réception) sur lesquels la modulation télégraphique est transmise selon la technique du double courant (courants continus de plus et moins 20 mA entre fils et terre). La rapidité de modulation est de 50 bauds. Les caractères codés sur 5 bits (code Baudot, CCITT N°2) sont transmis en asynchrone, un par un, encadrés par un signal de début « start“” et un signal de fin « stop“”. Chaque signal élémentaire a une durée de 20 ms, sauf le stop qui dure 30 ms. La durée totale de transmission d’un caractère (7 moments) est donc au mieux de 150 ms soit un débit de 6,66 caractères par seconde. (voir ci-contre la transmission d’un caractère Baudot).

Le codage à 5 bits permet 32 combinaisons. Grâce à l’’utilisation des codes inversion lettres et inversion chiffres qui précédent obligatoirement chaque séquence de lettres ou de chiffres, il est possible de transmettre au total 57 caractères, lettres, chiffres et signes divers (ponctuation, espace, interlignes……) en se limitant toutefois aux lettres majuscules (voir ci-dessous la plaquette de l’alphabet télégraphique N°2.

Les caractères frappés peuvent être mémorisés par perforation sur un ruban papier pour effectuer l’envoi d’’un message préparé à l’’avance une fois la communication établie ; c’est la procédure utilisée couramment. L’envoi direct d’’un texte frappé au clavier correspond à une utilisation par des opérateurs professionnels confirmés.

Chaque téléimprimeur a un indicatif qui l’identifie. L’émission d’indicatif est déclenchée par le réseau du côté du demandeur et du demandé lors du début de toute communication et une confirmation de l’indicatif du demandé peut être déclenchée en fin de transmission par le demandeur ; on dispose ainsi, sur les messages imprimés côté demandeur et côté demandé, de la confirmation de l’identité des correspondants. Une information d’’horodatage est transmise par le réseau à la fois vers le demandeur et le demandé. L’authenticité de la transmission est ainsi garantie.

L’’appareil est complété par un coffret de manœuvre ( on le voit à gauche de l’image du poste de travail)  qui réalise l’’adaptation à la ligne télégraphique, la prise et la libération de ligne et le passage en local pour préparer les messages.

Utilisation :
Cet appareil a été utilisé dans un réseau télégraphique privé, dit de commandement, mis en service à EDF en 1968 et desservant les grands services. Le réseau télégraphique a été abandonné à EDF en 1996 alors qu’’il était dépassé par l’usage des télécopieurs et des nouvelles messageries informatiques interpersonnelles. On en était alors à la troisième génération du réseau télégraphique commuté fonctionnant alors en commutation de messages et desservant plus de 500 téléimprimeurs; deux générations de téléimprimeurs SAGEM plus modernes que le SPE 5 étaient apparues depuis 1968 : le TX 20 en 1977 et le TX 35 ensuite. On peut aussi rappeler que le réseau Telex des PTT, commercialisé en 1946 et automatique dès 1954, a compté 140.000 abonnés en France en 1990, et 2,5 millions abonnés dans le monde.

 

Génèse de la spécification HNZ

Connaissez-vous la norme HNZ ?

C’est ainsi qu’on appelle la norme, ou plutôt le groupe de normes HNZ 66-S-11 et suivantes, qui a vu le jour à EDF dans la fin des années 70 pour répondre au besoin d’interopérabilité des premiers systèmes informatisés alors en germe pour la téléconduite des réseaux électriques. Après une première version parue en 1978, la version publiée en 1982 est utilisée aujourd’hui encore sur de nombreux équipements de téléconduite.

Continuer la lecture

Modem TELSAT 830

 Le Telsat 830 est un modem fabriqué en 1975 par la SAT (Société Anonyme de Télécommunications) qui se présente sous forme d’un boitier. Celui-ci laisse apparaître en face avant, capot fermé, l’état des signaux importants de la jonction entre le modem et l’équipement de traitement de données qui lui est connecté, à savoir :

  • émission et réception de données;
  • détection de signal reçu;
  • connexion du poste de données ;
  • une indication de la qualité de transmission ;
  • le niveau du signal reçu ;
  • deux indicateurs du débit binaire de fonctionnement du modem.

Ce modem assure la transmission bi-directionnelle simultanée à 4800 bits/s de données binaires échangées entre deux équipements de traitement de données (ordinateur, terminal) en utilisant un circuit téléphonique à 4 fils de qualité supérieure (bande passante 300-3400 Hz, – norme M 1020 de l’ UIT, Union Internationale des Télécommunications – ). Il peut aussi fonctionner avec le même débit à l’alternat sur circuit à 2 fils commuté. Une vitesse de repli à 2400 bit/s est prévue lorsque le circuit de transmission ne présente pas les qualités suffisantes. Le Telsat 830 est conforme à l’avis V 27 du CCITT (Comité Consultatif International Téléphonique et Télégraphique).

Les réseaux informatiques qui se développaient fortement à l’époque utilisaient comme supports de transmission les circuits téléphoniques spécialisés loués aux PTT (2 ou 4 fils) ou parfois les liaisons établies grâce au réseau téléphonique commuté. Les défis de l’époque étaient  de disposer de modems de plus en plus performants en termes de débit et de facilité de mise en œuvre ; Le Telsat 830 était bien adapté à la demande.

L’association “ Souvenir de la SAT“ rapporte, sur son site, que l’étude a été « laborieuse » (presque 3 ans) mais le résultat excellent, le matériel fiable et le prix de revient compétitif. Les ventes ont atteint plusieurs dizaines de milliers de modems pour des réseaux importants : TRANSPAC, BNP, SNCF, CEA, Météo, EDF……

Le Telsat 830 utilise une modulation différentielle de phase à 8 états. Le flux des données binaires entrantes est découpé en groupes de 3 bits (tribits) et chacun d’eux provoque un saut de phase de la porteuse à 1800 Hz parmi les 8 sauts de phase possibles :
001 = 0 degrés
000 = 45 degrés
010 = 90 degrés
011 = 135 degrés
111 = 180 degrés
110 = 225 degrés
100 = 270 degrés
101 = 315 degré
La rapidité de modulation est normalement de 1600 bauds.

Lorsque la vitesse de repli est utilisée,  la modulation n’utilise plus que des groupes de 2 bits (dibits) avec 4 sauts différentiels de phase  et la rapidité de modulation n’est alors que de 1200 bauds.

Enfin, le modem est équipé d’un correcteur manuel ergonomique, accessible avec le panneau avant ouvert, utilisable de façon autonome sans nécessiter l’utilisation d’ appareils de mesure et permettant ainsi l’adaptation optimale du modem au circuit de transmission. Ce dispositif marque un net progrès par rapport aux matériels existant jusqu’alors.

Aspects Physiques : Longueur : 49.6 cm Largeur : 44.8 cm Hauteur : 13.8 cm Poids : 12.3 kg Couleur : gris
Alimentation : 220 V 50 Hz
Matériel agréé par les PTT sous le N° 75583D du 04/06/1975

Ci-dessous : quelques aspects de l’équipement :

Vue intérieure
Vue arrière

 

Vue avant capot ouvert

Terminal informatique programmable

Ce terminal informatique programmable CIT Transac comprend écran et clavier ; il est doté d’un processeur 8 bits et d’une mémoire de 4096 octets. Les programmes sont chargés à l’aide d’un lecteur de ruban papier. Apparu initialement sous la marque américaine Incoterm le matériel à été intégré ensuite dans les productions CIT Transac.

Utilisation :

Il s’agit du premier terminal programmable émulant les terminaux non programmables IBM 3270 ou Bull sur les premiers réseaux téléinformatiques EDF à partir de 1970, notamment pour la saisie des données administratives et la télégestion des abonnés. Ces réseaux étaient constitués de liaisons spécialisées téléphoniques en étoile autour d’un site central supportant des modems synchrones à 2400 ou 4800 bits/s.

Caractéristiques techniques :
Alimentation : 220 V courant alternatif

Aspects Physiques :

Longueur : 48 cm Largeur : 48 cm Hauteur : 44 cm Poids : 35 kg Couleur : bleu

Grille de contrôle pour cartes perforées

Description :
C’est une plaque métallique placée dans un boitier de protection de couleur rouge, intérieur rembourré doublé de soie, comportant un quadrillage de 960 petits rectangles blancs incrustés sur une plaque métallique noire et positionnés sur 12 lignes et 80 colonnes. Une fois la carte mise en place sur les butées prévues à cet effet les trous sont visibles en blanc et permettent de vérifier facilement le codage de la carte.

Utilisation :
Au début des années 1970, les systèmes informatiques « temps réel » dédiés à la téléconduite du Transport ou encore de la Production hydraulique utilisaient, comme tous les systèmes informatiques de l’’époque, les cartes perforées comme support de données ou de programmes. Pour assurer la compatibilité entre la multitude de machines qui perforaient des cartes et celles qui utilisaient ces cartes, il importait que les perforations soient rigoureusement positionnées par rapport aux bords de la carte. Cette jauge, soigneusement conservée dans étui de protection, servait de référence pour vérifier le bon positionnement des perforations et éventuellement régler les magasins d’alimentation des perforateurs.