Les fibres optiques du réseau électrique français

C’est en 1985, qu’EDF équipe à titre d’expérimentation sur le réseau, les 18 km de la nouvelle ligne à 225kV Cernay-Vesle d’un câble de garde dans lequel sont incorporées des fibres optiques. En 1987, la ligne 400 kV Aramon Tavel, en vallée du Rhône, est équipée d’un câble avec la technologie des fibres monomodes à affaiblissement réduit.

Ces expérimentations résultent des réflexions objet des publications internationales apparues déjà en 1980 à la CIGRE, relatives aux possibilités offertes par les fibres optiques comme supports de transmission particulièrement prometteurs pour satisfaire aux besoins croissants de l’exploitation des réseaux électriques. Lire la suite

Présentation de la note Saumon

La note saumon est un document qui a structuré le travail sur les besoins en téléinformations et sur leur qualité. Cette note est très volumineuse (une centaine de pages environ), aussi, la présente démarche est-elle d’en faire une présentation plus digeste en alternant des extraits majeurs de la dite note et des présentations succinctes des parties moins denses.

Lire la suite

Les enjeux et contraintes de l’informatique industrielle et des télécommunications dans la construction du SDART

Le SDART a été défini et construit en fonction des contraintes techniques de l’époque. Il n’est pas inutile, quelques 40 années après sa conception, de se rappeler le contexte de l’informatique et des télécommunications des années 70 pour mieux comprendre la logique industrielle et technique de sa construction. Lire la suite

Oscillo Panoramique PR52 de CRC

Cet appareil a été fabriqué par CRC à Saint Etienne (filiale de la Compagnie des Compteurs ) dans les années 1950 sur spécifications d’EDF. Il s’agissait de permettre le contrôle et le réglage des voies de transmission de télémesures, télésignalisations et télécommandes, transitant sur les circuits à courant porteur, ou sur les circuits loués aux PTT.

Après l’abandon de la construction par ce fournisseur, les besoins étaient tels que des matériels similaires ont été fabriqués sur spécifications EDF par Leanord.

C’est un oscilloscope spécialisé : il permet le contrôle et le réglage des signaux sur les voies transmettant des données, multiplexées en fréquence, de télémesures, télécommandes et télésignalisations, transitant sur les circuits à courants porteurs ou sur les circuits loués aux PTT. Dans la gamme de fréquence BF (200 – 3300 Hertz), il permet de sélectionner un canal harmonique parmi toutes les fréquences transitant sur le circuit, en mesurer le niveau et visualiser le signal sur l’écran cathodique. Ces canaux harmoniques, espacés de 120 Hertz (par exemple : …2460 Hz, 2580 Hz, 2700Hz ….3060Hz…) assuraient la transmission de signaux de données à la vitesse de 50 bauds.

  • Largeur : 38,2cm, profondeur : 26,5cm, hauteur : 25,5cm
  • Poids : 9kg
  • Couleur principale : gris
  • Alimentation : 110V CA

Ce matériel, visible à Estel ( Lyon, Saint Amour ), est identifié dans la base de données nationale Patstec et dans la base de données Aconit.